Optimiser la communication

À l’exception de la tenue d’un journal intime, on écrit généralement pour les autres. Notre objectif est de transmettre à l’autre une idée et d’être compris. Or plusieurs facteurs peuvent gêner cette transmission. Par exemple :

  1. Fautes d’orthographe qui détournent l’attention;
  2. Emploi de mots inappropriés, ce qui donne au texte un sens différent de celui voulu par l’auteur;
  3. Constructions syntaxiques compliquées qui empêchent carrément de comprendre le texte.
  4. Emploi de mots avec des connotations négatives, lesquelles donnent au texte un ton agressif, contraire à l’intention de l’auteur.

Le réviseur peut examiner la structure d’un texte et identifier les défauts qui en gênent la compréhension. Il pourra ensuite proposer les solutions nécessaires.